18 octobre 2008

automne

ça me rappelle les tapis en laine Pingouin, et les années 80j'espère que je ne vais froisser personne... Dieu est mort depuis tout de même pas mal de temps cependant vivent les cultes, c'est coloré et chantant & ça fait vivre voire survivre
Posté par sofaM à 12:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 juin 2008

sombres portraits

    signés Chris Anthony
Posté par sofaM à 09:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 janvier 2008

Anthropomorphie

Attention            Ceci n'est pas l' histoire de Babarclic sur l'animal                      
Posté par sofaM à 08:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
28 décembre 2007

avec un 35 mm

Prenez le temps sinon revenez plus tard (environ 10mn.)Ce film est de Paul Strand  &  Charles Sheeler  (je connaissais de lui cette oeuvre ) mAnhAttA      (1921) filmé avec une caméra inventée depuis 1918, brevetée par  Debrie   & parcouru de vers de Walt Whitman 1819/1892 C'est chez UbuWeb que j'ai trouvé ce trésor dramatique retentissant du gond inquiétant de l'industrie gourmande d'ouvriers aériens. Vous pouvez aussi... [Lire la suite]
Posté par sofaM à 08:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 décembre 2007

Quoi de neuf dans la forêt ?

une animation signée Collet & Dello présentée par Mr. Hyde évidemment. Born to be wild...
Posté par sofaM à 08:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 novembre 2007

North by Northwest...

................                                                                                                                       ... [Lire la suite]
Posté par sofaM à 14:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 octobre 2007

Madame Panpoudin...

                                                                                       ... J'vous emmerde.in : L'amour c'est gai, l'amour c'est triste.1968réal.Jean-Daniel Pollet.  with :Melki (tailleur)Lafond (cartomancienne)Marielle... [Lire la suite]
Posté par sofaM à 09:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 octobre 2007

ce soir c'est pantalon court & chaussettes rayées 1958

L'univers de Tati, entier, la société présentée dans sa quasi-intégralité, même les "minorités" (regardez-bien la première scène et la scène de l'aéroport), où l'orchestration du ridicule de la Modernité  n'est pas si féroce après tout, plutôt libérale.Le bruitage est léché, les ruptures.................................................. (suivez les flèches, l'errance des chiens joyeux, toutes ces trajectoires toutes aussi aléatoires que le trajet du solex de M. Hulot)... [Lire la suite]
Posté par sofaM à 22:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]